Ronces en poche


Merci à Cathulu pour sa petite chronique sur mes ronces en poche !

Advertising


C'est un silence
pas comme les autres
Un ange passe tirant
une banderole publicitaire

Pause


14H
À l'ombre
du marronnier
un ronflement cadenasse
les projets
les plus fous

Minuscule


Et se sentir soudain
plus que tout
moins que rien

Apprentissage


Avec la patience
d'un bébé
j'ai appris à marcher
dans tes combines

Dans le brouillard


Il a constamment
des nuages
dans la tête

Croquis


Au loin
un paysage
se dessine
que la brume gomme
que le vent souffle
qui est une fois de plus
à refaire

Publication - La dictature des ronces - 18 août 2016 - Pocket


"J'ai ôté mes chaussures et en ai tapissé le fond de sable. J'en ai mis une bonne couche puis j'ai plongé les pieds dedans et les ai lacées. Je me suis levé et les premiers pas ont dit la vérité."

La dictature des ronces / Pocket / Août 2016

Aujourd'hui paraît la réédition de La dictature des ronces chez Pocket et c'est bonnard !

Trou de mémoire


J'ai rêvé que
j'écrivais un poème
Ce n'était pas
celui-ci mais
impossible de
me souvenir
alors en attendant
il fera
bien l'affaire

Grand flou


Je ne vois
vraiment pas
d'où tu veux
en revenir

Par 4 chemins


Je n'irai pas
par quatre chemins
la bagnole
est en panne

Coup pour coup


Il lui tape
sur l'épaule
Elle se retourne
et lui tape
dans l’œil

Au service communication de Carambar


À quand
les poèmes
sur les papiers
de Carambar

Speed


Je vous vois venir
Les sourires
ne peuvent pas courir
Croyez-le ou non
le sien vient
de se taper
un 100 mètres

Ta main


Le jour a encore
envie de dormir
J'aime le voir bailler
En général
il ne met pas sa main
Ce matin sa glotte
est un corbeau
sur un étendoir
plein de sous-vêtements

Pour ma pomme


Ça sent
la fin de journée
Il commence
à pleuvoir
Ici toutes les fins
de journées pluvieuses
font dans le malheur
Certaines gouttes
choisissent la mer
d'autres ta langue
On dirait que
tout le reste est
pour ma serviette

Planning


Pour ça
il me faudrait
bien plus qu'un été
plus qu'une année
peut-être même
plus d'un siècle
Bref je n'aurai
sans doute
pas le temps

Immergée


Elle n'est jamais
vraiment heureuse
Comme si elle nageait
dans le bonheur
tout habillée

Sous-effectif


Dire qu'on n'était
qu'à deux doigts
d'avoir 12 doigts

Moins que parfait


Bientôt prêt
Plus qu'à dérégler
les derniers détails

Plus qu'un grain


Tu es
la plage
dans l'engrenage

Même combat


Une chips écrasée
sous le canapé
moi affalé dessus
même combat

Les mêmes


Inutile d'en faire
tout un plat
Le jour n'est
qu'une nuit
albinos

Cligner des yeux


Clin d’œil
fast-food
du rêve

See you soon


J'mets les voiles une semaine, portez-vous bien !
À très vite

Tout va trop vite


Ce poème
ne s'autodétruira pas
prenez tout
votre temps

Dernier souffle


Il fait
les cent pas
sur le balcon
Autant dire que
ce mille-pattes
n'en a plus
pour longtemps

Saison des fruits


Il part au taf
avec une pêche d'enfer
et une prune
bien juteuse
sur le pare-brise
de sa bagnole